• lien sécurité
  • lien lumière
  • lien sonorisation
  • lien machinerie
  • lien orga spectacles
  • lien orga exposition
  • lien territoires
  • lien lieux scéniques
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Le microphone électrostatique

 

Il utilise un système électrostatique pour transformer l’énergie mécanique de la membrane en énergie électrique.

La membrane forme une électrode d’un condensateur, l’autre membrane étant fixe. L’électrode mobile est sensible à la pression acoustique et provoque une variation de la capacité du condensateur formé par ces deux électrodes. Une tension continue est appliquée à ce condensateur et lorsqu’une onde acoustique vient agir sur la membrane, il en résulte une variation de distance entre les électrodes ce qui provoque une variation de capacité qui engendre une tension à la sortie. Le faible signal de sortie est élevé par un préamplificateur qui nécessite une alimentation externe fournie par la table de mixage via le câble micro (alimentation fantôme 48 volts) ou par une pile insérée dans le micro.



micro_electrostatique



Ce système permet une grande sensibilité dans les aigus mais également dans les basses. Sa réponse aux transitoires est excellente. Ils sont en revanche assez fragiles et ne supportent pas les chocs ni le vent et lorsqu’on les utilise en extérieur ils devront être équipés de bonnettes anti-vent. Leur membrane électrostatique attire la poussière et craint l’humidité.


Utilisation : micro très polyvalent, haut de gamme.
Exemples : Shure SM81, Akg 451, sennheiser MKH40,SM_81_électrostatique
Neumann KM184, Schoeps…
 
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 21/07/2011