• lien sécurité
  • lien lumière
  • lien sonorisation
  • lien machinerie
  • lien orga spectacles
  • lien orga exposition
  • lien territoires
  • lien lieux scéniques
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

La table de mixage / Consoles numériques

 
La console numérique comprend généralement des entrées analogiques avec un préamplificateur micro-ligne pour la connexion de sources analogiques et des entrées numériques (quelquefois optionnelles) pour la connexion de sources déjà numérisées (magnétophones multi-pistes numériques, ordinateurs, pré-amplis A/D externes). Une fois pré-amplifié, le signal est numérisé par un convertisseur A/D (analogique-digital) ; là, nous sommes dans le domaine du numérique ce qui nous permet une multitude de traitements informatiques : égalisation, traitements dynamiques, retards, mémorisation de scènes, automation, simulations en tous genres…
La console numérique propose généralement plusieurs sorties analogiques pour alimenter amplis et périphériques analogiques, ainsi que plusieurs formats numériques (SPDIF, AES, ADAT). Le gain de place est considérable par rapport à l’équivalent analogique. Le coût est également réduit, d’où l’engouement actuel. Par contre, les composants informatiques ne contribuent pas à la couleur du son comme le font lescomposants analogiques ; on dit souvent que le son numérique est froid, mais nous ne sommes qu’au début de l’ère numérique et dans ce domaine la technologie avance très vite…

Quelques références :
Yamaha 01V, 02R, 03D, DM2000, Sony DMX R 100, Innova Son Sensory
 
 
Agence culturelle d'Alsace
 
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 21/07/2011