• lien sécurité
  • lien lumière
  • lien sonorisation
  • lien machinerie
  • lien orga spectacles
  • lien orga exposition
  • lien territoires
  • lien lieux scéniques
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Effet Haas ou effet de précédence

 
Rappel : le son se propage dans l’air à 340 m par seconde. Il met environ 3 milli-secondes pour parcourir 1 mètre.

A la fin des années 40, Helmut Haas définit la loi du premier front d’ondes :

La localisation d’une source est donnée dans la direction d’où provient le son qui arrive en premier à l’oreille (son direct), même si le son retardé (celui ou ceux qui arrivent après lui) a une intensité supérieure au son direct de 6 à 10 dB.
Il en est de même pour la sensation de qualité du son qui est donnée par la source arrivant à l’oreille en premier (les HP de rappels peuvent être de moins bonne qualité s’ils sont retardés correctement).

Explication :

Nous avons 2 HP pour sonoriser la salle, HP1 sur scène et HP2 suspendu :

  • Si on envoie la même modulation aux 2 HP, l’origine du son pour l’auditeur A vient du HP2 qui lui est le plus proche. Ensuite c’est le son du HP1 qui arrive, créant une répétition.
  • En appliquant un retard (délai) à l’ampli du HP2 correspondant à la différence de distance entre HP1 et HP2, on va virtuellement l’amener en HP2*, sur le même plan que HP1. (ex. pour D = 10m ; le retard sera 10 x 3, soit 30 ms)
  • L’auditeur entend les 2 HP en même temps et localise une source imaginaire quelque part entre les 2 enceintes.
  • En augmentant de quelques ms le retard appliqué au HP2, l’image se déplace vers le bas (HP2**) : c’est maintenant le HP1 qui arrive en premier aux oreilles de l’auditeur.
effet_HAAS


Exemple et autre application possible du principe de l'effet Haas :

Nous sonorisons le piano dans nos enceintes G (gauche) et D (droite), avec un gain inférieur à 10 dB par rapport au son acoustique.
Sans retard, la localisation du son est donnée par les HP qui sont plus proches des auditeurs et dont le son arrive en premier.
Lorsque nous leur appliquons un retard correspondant à 5 m x 3 ms, soit 15 ms ou légèrement davantage, c’est le son direct du piano suivi de celui des HP qui arrivera sur les auditeurs. L’origine du son vient du piano et les HP semblent disparaître.
La sonorisation devient très discrète et le rendu final est plus naturel.


effet_HAAS_piano




La ligne à retard et rappels délayés


Par souci d’homogénéité dans la couverture sonore, nous sommes souvent amenés à installer plusieurs enceintes de diffusion pour couvrir correctement l’auditoire dans une salle de spectacle (ou en plein-air). Chaque HP sera destiné à une partie de la salle.

ligne_a_retard


Le son se propageant à 340 m/s dans l’air, il est indispensable de recaler temporellement les HP installés comme nous l’avons évoqué précédemment.

Dans cet exemple, les HP de la scène seront notre référence temporelle. Les HP suspendus en salle devront être retardés afin que l’on n’entende plus qu’une seule source venant de la scène au lieu de plusieurs sources faisant écho.

La ligne à retard ou délai numérique permet d’emmagasiner le signal qu’on lui envoie, pour le restituer plus tard.
Cet appareil possède généralement 2 entrées (G + D) et de 2 à 6 sorties permettant de réaliser jusqu’à 3 lignes stéréophoniques de HP délayés.
L’affichage du retard peut se faire généralement en Mètres, Inches ou Milli-secondes.

Imaginons que les HP suspendus à proximité de la scène soient à 6 m du bord de scène ; que ceux au-dessus des gradins soient à 22 mètres. Quels seraient les retards à appliquer aux 2 lignes de HP ?

Pour les HP proches de la scène : 6 x 3 = 18 ms
Pour les HP au-dessus des gradins : 22 x 3 = 66 ms.

Ces valeurs sont théoriques et servent de base de travail.
 
 
NB :

  • si l’amplification est supérieure à 10 dB spl, l’effet ne fonctionnera pas, et l’origine du son viendra toujours des HP qui masquent le son acoustique du piano.
  • L’utilisation de logiciels informatiques pour définir les temps de retard est préconisée, mais on peut également effectuer ces réglages de délais à l’oreille, en diffusant un son bref et percussif (ex. métronome) qui favorisera la perception de l’origine des sources sonores.
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 21/07/2011