• lien sécurité
  • lien lumière
  • lien sonorisation
  • lien machinerie
  • lien orga spectacles
  • lien orga exposition
  • lien territoires
  • lien lieux scéniques
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Micros sans fil ou HF

 
micro-HF




Afin de permettre les déplacements d’un orateur, musicien, chanteur, comédien… sans être gêné par le câble du micro, nous pouvons utiliser des systèmes de microphones à transmission HF (Hautes Fréquences). Le microphone sans fil comprend une capsule microphonique (généralement dynamique ou à électret) ainsi qu’un émetteur radio-fréquence muni d’une antenne d’émission qui diffuse le signal d’une manière omnidirectionnelle. Les microphones peuvent être du type micro à main, cravate ou encore reliés à la sortie d’un instrument électrifié (guitare…)
Le récepteur HF capte le signal du microphone par son antenne et le transmet à la console de mixage.

On peut distinguer deux types de récepteurs :
  • les récepteurs simples à une antenne et un récepteur.
  • les récepteurs diversity à deux antennes séparées et deux récepteurs. Ils sont conçus pour minimiser les risques de « trous HF » dus à la captation des ondes directes de l’émetteur et celles réfléchies par les murs, le plafond et tout obstacle qui pourraient les annuler par opposition de phase. Chaque antenne reçoit un signal différent et grâce à un système de circuits comparatifs, c’est toujours l’antenne qui reçoit le signal le plus fort qui est connectée au récepteur.
Le câble servant à relier les antennes - lorsqu’elles sont déportées du récepteur - doit être du câble coaxial de 50 ohms d’impédance.



Optimisation du fonctionnement des micros HF
:

  • Pour éviter les problèmes de réception HF (décrochages, mauvaise réception…), il est préférable de
  • veiller au respect des plans des fréquences.
  • installer les récepteurs ou les antennes, à vue de la zone d’utilisation des micros HF.
  • séparer suffisamment les antennes diversity.
  • utiliser du câble antenne approprié le cas échéant (50 ohms).
  • vérifier le bon état des antennes d’émission et réception dont la longueur est adaptée à la bande de fréquences - ou à la fréquence - d’utilisation.
  • éviter que l’antenne de l’émetteur ne soit en contact avec la peau du comédien (le contact du corps et la transpiration consomment une partie de la puissance d’émission) – utilisation de sacoches en tissu et/ou plastique par exemple.
  • installer des antennes à gain ou directives lorsqu’il faut couvrir un large espace scénique.
  • vérifier qu’à proximité de la salle ou du site, des fréquences semblables ne soient utilisées (si notre récepteur reçoit une modulation HF ou encore si on entend un autre micro alors que notre micro émetteur est éteint, cela prouve que la fréquence est déjà occupée. On changera le canal d’émission/réception sur nos appareils (s’ils en sont équipés).
  • utiliser des batteries neuves pour chaque représentation.
 
 
Attention :
Lorsque l’on met en service plusieurs micros HF, il ne suffit pas d’utiliser des fréquences différentes les unes des autres. Il est indispensable de respecter un plan de fréquences indiquant quelles sont les fréquences qui sont compatibles entre-elles. Ce plan devrait être fousrni par les fabricants et vendeurs, et peut être consulté sur leur site internet.
 
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 21/07/2011