• lien sécurité
  • lien lumière
  • lien sonorisation
  • lien machinerie
  • lien orga spectacles
  • lien orga exposition
  • lien territoires
  • lien lieux scéniques
  • Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Prise son stéréo par couple de micros

 
La stéréophonie nous permet de localiser une source sonore dans l’espace.

localisation_source_sonore


Le son touche d’abord l’oreille droite, puis l’autre. Cette légère différence de temps est suffisante à notre cerveau pour déterminer la direction d’où vient la source sonore.

La prise de son stéréophonique par couple de microphones tend à reproduire de manière fidèle et naturelle la perception de l’homme contrairement au mixage de plusieurs sources monophoniques, que l’on place dans l’espace à l’aide du panoramique de la console. Dans ce cas, c’est l’ingénieur du son qui construit l’espace stéréophonique.

La prise de son stéréo par couple nécessite l’utilisation de deux micros et de deux haut-parleurs ; chaque micro alimente un HP. Nous distinguons deux principes de prise de son par couples :

  • la stéréo de phase
  • la stéréo d’intensité


Stéréo de phase :


procédé AB :
Il met en valeur les différences de temps très courtes (modifiant la phase) que met la source sonore à toucher les deux micros (puis les deux oreilles).


procede_AB


On fait varier l’angle et l’écartement des micros cardioïdes suivant la largeur de la source et de l’espace recherché. Si l’angle est très ouvert nous obtenons une bonne localisation G/D, mais moins dans la profondeur.

Couple AB - ORTF
:
Il a été mis au point par l’ORTF et porte son nom. On utilise deux micros cardioïdes écartés de 17 cm avec un angle de 110°. Ces valeurs s’approchent de la distance qui sépare les deux oreilles.
Cette technique reproduit assez fidèlement la perception humaine.


couple_AB_ORTF

Stéréo d'intensité :


couple XY :
Les capsules des micros sont coïncidentes et mettent en valeur la différence d’intensité (volume sonore) entre les deux microphones.


couple_XY

Lorsque la source est à gauche, c’est le micro de droite (dirigé vers la gauche) qui reçoit l’intensité la plus grande. On fait varier l’angle ainsi que l’écartement des capsules pour élargir ou resserrer l’espace stéréo. Cette technique est utilisée de préférence pour la prise de son de petits ensembles ou d’instruments de grandes tailles.

L’effet stéréo est moins prononcé, mais la compatibilité mono est meilleure puisqu’elle minimise les problèmes de phase : les signaux arrivent en même temps aux deux micros, mais à des intensités différentes.

Le procédé M/S :


On utilise un micro cardioïde (M) et un micro bidirectionnel (en 8 - S).


procede_MS

La source se situe dans l’axe du micro cardio, le bidirectionnel capte les cotés.
Ce dispositif nécessite un matriçage sur la console : on mélange le micro cardioïde avec le bidirectionnel. Le signal du micro M est envoyé au centre de la stéréo. Le signal du micro S est envoyé à la fois à gauche, en phase et à droite, hors phase.
En jouant sur les niveaux du micro bidirectionnel, on augmente ou réduit la largeur de l’espace. Ce procédé est assez utilisé au cinéma. Il offre l’avantage d’une prise du son direct sur une piste et de l’ambiance sur une autre piste avec une possibilité de mélange au mixage et de recréer une image stéréophonique.
 
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 21/07/2011